Logo-de-AciahACIAH-Linux
Accessibilité Communication Information
Accompagnement du Handicap

Accueil>Tutoriels > Le Terminal

Article publié le : 18 novembre 2021
Article vu : 46 fois depuis le 18 novembre 2021

Le Terminal


Aide à la lecture : sur une autre page.On another page
Pour lire cette page facilement, faites : CTRL + ALT + R ou bien F9 ou bien Fn + F9.

Contenu de l'article

Un outil formidable.

Terminal

Le terminal est un programme.
Ce programme permet d’ouvrir une console c’est à dire un petit écran généralement noir.
Dans cet écran on peut écrire des commandes shell qui ordonnent à l’ordinateur de faire quelque chose.


Découverte
Sudo
Liste des dossiers
La commande : copier
Uname, 32 bits ou 64 bits
Autocomplétion
Copier-coller
Tableau de commandes
/usr/bin/
Modifier l’apparence du terminal
La mémoire vive de mon ordinateur
Connaître la version de mon système
xev pour le code des touches

Découverte

Hypothèses : j’ai un ordinateur en Linux (de préférence Aciah-Linux) et mon identifiant est nicolas. La personne qui a installé le système a donné le nom : ordi, à mon ordinateur il faut donc retenir : nicolas@ordi

TerminalTerminal : on l’ouvre. il correspond à l’icône ci-contre.

J’ouvre le Terminal, je vois  :

nicolas@ordi

$

xev

Notez bien le caractère $ dollar.
le caractère $ dollar indique que je suis un utilisateur normal
le caractère # dièse indiquera que je suis un super-utilisateur, avec tous les pouvoirs (danger !)

Sudo

sudo

Les adeptes d’Aciah-linux et d’autres systèmes Linux, utilisent un mot magique : sudo .
C’est pas pire que les magiciens avec leur ’’abracadabra’’, ou que ceux qui, dans la vie courante, utilisent un GPS, s’inquiètent du QI de leur enfant, espèrent gagner plus que le SMIC et attendent les allocs de la CAF….

Donc : sudo

  • s comme super
  • u comme utilisateur
  • do comme le verbe anglais : faire
    sudo veut donc dire : faites que je sois un super utilisateur, que j’aie tous les pouvoirs pour commander à mon ordinateur.

apt comme aptitude, je suis capable d’obtenir.

Donc quand on dit : sudo apt install cyclope l’ordinateur comprend que J’ai tous les pouvoirs (sudo) que je suis capable (apt) d’obtenir l’installation (install) du logiciel cyclope.

Et voilà, Boum, ça saute pas !

Lister des dossiers

  • 1- aller dans le terminal en faisant Win + T
  • 2- taper : sudo   ls   /home/$USER/Bureau
    ..... (en remplaçant $USER par le nom de l’utilisateur).
  • 3- On voit alors les dossiers qui sont sur le bureau de l’ordinateur

sudo    ls     /home/$USER/Bureau
cela veut dire :
sudo : j’ai tous les pouvoirs
ls : lister
/home/$USER/Bureau : ma maison, chez moi, sur le bureau.

ou bien, si on veut les dossiers contenus dans "images"

  • 1- aller dans le dossier "Images"
  • 2- faire un clic-droit et choisir : ouvrir un terminal ici
  • 3- taper : sudo   ls

Cela veut dire :
Je suis dans le dossier : images
sudo : j’ai tous les pouvoirs
ls : je veux la liste des dossiers
Alors l’ordinateur donnera la liste des dossiers du dossier images.
.
Remarque, si on écrit
ls   -lisa cela donne la liste de tous les fichiers, y compris les fichiers cachés, avec plein de caractéristiques ; les droits, la date, etc.

Copier ... c’est cp

1- ouvrir un Terminal
2- juste après le $ dollar taper :
sudo    cp    /home/bp/Bureau/mon-icone.jpg      /usr/share/pixmaps/

Cela veut dire :
J’ai tous les pouvoirs (sudo) me permettant de copier (cp) mon-icone.jpg qui se trouve dans /home/bp/Bureau.
Je copie cette image dans le dossier /usr/share/pixmaps .

.

Uname

la commande uname sert à afficher des infos sur le système qui commande votre ordinateur.
1) Ouvrez un terminal
2) Tapez : man uname (c’est-à-dire le manuel de uname). vous y verrez ceci :

NOM uname - Afficher des informations sur le système

SYNOPSIS
uname [OPTION]...

DESCRIPTION
Afficher certaines informations concernant le système. Le comportement est identique si OPTION est omis ou -s est utilisée.

-a, —all
afficher toutes les informations

-s, —kernel-name
afficher le nom du noyau

-n, —nodename
afficher le nom d’hôte (« hostname ») sur le réseau

etc

alors vous pouvez essayer de taper : uname -a dans un terminal, ou bien : uname -s, ou bien : uname -n . C’est sans danger et vous verrez ce que ça donne. Cela vous permet de connaître votre matériel.

Terminal-uname-m

32 bits ? 64 bits ?

S vous tapez uname -m et si vous voyez i686, c’est que votre ordinateur est en 32 bits. Si vous voyez x86_64, ou AMD-64 c’est que votre ordinateur est en 64 bits.

Les "bits" d’un processeur constituent la largeur de ses registres.
La quantité de données traitées par le processeur de l’ordinateur est donc plus importante sur un processeur 64 bits que sur un processeur 32 bits. La quantité de données étant plus importante, pour un temps de traitement (et une fréquence) égal, le processeur 64 bits est donc "plus rapide" puisque qu’il traite plus de données en même temps.

Après, il faut tenir compte de la fréquence du processeur, de la RAM (Mémoire vive), etc. La RAM est limitée pour un processeur 32 bits. Toutes les machines modernes sont en 64 bits.

Le Terminal et quelques commandes

Auto-completion

L’ autocomplétion est une fonctionnalité informatique permettant à l’utilisateur de limiter la quantité d’informations qu’il saisit avec son clavier, en se voyant proposer un complément qui pourrait convenir à la chaîne de caractères qu’il a commencé à taper. C’est très pratique quand on utilise le Terminal.

Par exemple, je veux savoir ce qu’il y a dans mon dossier personnel qui s’appelle : /home

  • ouvrir un terminal avec WIN + T
  • taper : ls /h avec une espace entre ls et /h
  • frapper la touche TAB.
  • alors le terminal complète tout seul : ls /home
  • et là, il voit que j’ai deux utilisateurs : Adam et Berthe
  • taper : ls /home/A et frapper la touche TAB, alors l’ordinateur écrit : ls /home/Adam
  • si vous tapez : ls /home/B et frappez la touche TAB, alors l’ordinateur écrit : ls /home/Berthe

C’est très pratique si on a besoin d’atteindre un fichier ayant un nom à rallonge par exemple : discours du président de l’assemblée nationale le 14 juillet 2017. Il suffira souvent de taper : dis et le terminal complétera.

C’est très pratique aussi si on a un nom de fichier tarabiscoté du genre 515P1603_A823448.html. Il suffira de taper les deux ou trois premiers caractères et le terminal complétera.

Copier-Coller

Dans un terminal, pour copier il faut faire : CTRL + MAJ + C
et pour coller, il faut faire : CTRL + MAJ + V

ou bien passer par le menu Edition qu’on ouvre avec ALT + E on trouve alors les fonctions copier et coller. On trouve aussi : Préférences, si on veut changer l’apparence de la console.

Tableau 1

Sur le site ’’ascendance’’ on trouve le tableau suivant :
Terminal-1

Télécharger : comment utiliser les commandes du tableau-1

Tableau 2

Sur le site ’’ascendance’’ on trouve le tableau suivant :

Terminal-2

Télécharger : comment utiliser les commandes du tableau-2

Tableau 3

Sur le site ’’ascendance’’ on trouve le tableau suivant (où les commandes les plus importantes sont : cd, passwd, sudo, wget, shutdown, reboot, kill)

Terminal-3

Télécharger : comment utiliser les commandes du tableau-3

Le dossier /usr/bin

Le répertoire racine, qui est désigné par une barre oblique, est le répertoire qui contient tous les autres répertoires sur un système.

Le répertoire usr, à son tour, est l’un des plus grands dans le répertoire racine, et c’est le répertoire dans lequel la plupart des programmes standard sont conservés, ainsi que des manuels en ligne et la plupart des bibliothèques, c’est-à-dire des collections de code qui sont couramment utilisées par les programmes.

/usr/bin est un répertoire standard sur des systèmes d’exploitation semblables à Unix. Il contient la plupart des fichiers exécutables, c’est-à-dire des programmes prêts à exécuter, qui ne sont pas nécessaires pour le démarrage ou la réparation du système.

/usr/bin est l’un des principaux sous-répertoires du répertoire usr.
Il y a souvent plus de 1900 fichiers exécutables dans /usr/bin sur un système typique. Quelques-uns des plus couramment utilisés sont awk, bc, bzip2, cal, clear, diff, du, env, file, find, finger, free, gcc, gdm, gedit, gpg, gunzip, gzip, join, head, kate, et autres !


Connaître la version de mon système

  • 1 - lancer un terminal avec : Win + T
  • 2 - écrire : cat  /etc/lsb-release
  • 3 - valider. L’ordinateur répond :
    DISTRIB_ID=LinuxMint
    DISTRIB_RELEASE=20.2
    DISTRIB_CODENAME=uma
    DISTRIB_DESCRIPTION="Linux Mint 20.2 Uma"
  • ou bien écrire : cat  /etc/issue
    et l’ordinateur répond :
    Linux Mint 20.2 Uma \n \l
    Je sais alors que je suis en Linux-Mint, version 20.2

- ou bien écrire hostnamectl
et l’ordinateur répond :
Static hostname : aciah-Latitude-D620
Icon name : computer-laptop
Chassis : laptop
Machine ID : 7142fd836dd1415286c91841eaa7ecbf
Boot ID : eeff3f4e4eac4a8fa5fcbcb127110581
Operating System : Linux Mint 20.3
Kernel : Linux 5.4.0-104-generic
Architecture : x86-64

Je sais alors que je suis en Linux-Mint, version 20.3 avec une architecture 64 bits et le noyau Linux 5.4.0-104-generic

Modifier l’apparence du Terminal xfce

Quand on est sur un dossier on peut faire un clic-droit ou MAJ + F10 et puis : ouvrir un terminal ici ou bien : ouvrir dans un terminal.. Mais cela ne donne pas la même présentation, selon qu’on est sous Thunar ou sous Caja.

Sous Thunar c’est mieux, les caractères sont plus visibles.

Sous Caja , il y a un moyen de modifier l’affichage du terminal. Voici comment :

1 - Ouvrir un Terminal avec : WIN + T.
2 - Copier la ligne suivante :

sudo    mv    /usr/bin/mate-terminal  /usr/bin/mate-terminal-off

et valider avec : Entrée
3 - Copier la ligne suivante :

sudo   ln   -s   /usr/bin/xfce4-terminal  /usr/bin/mate-terminal

et valider avec : Entrée.

La mémoire vive de mon ordinateur

Quelle est la RAM de mon ordinateur ?

Le principe :

  • ouvrir un terminal en faisant : WIN + T
  • écrire : free   -m
  • valider avec : Entrée.
  • et l’ordinateur répond par exemple :

total used free
Mem : 7789 6675 1113

Cela veut dire qu’il y a 7,789 Mo de mémoire et qu’actuellement il reste 1,113 Go disponibles.

Le code des touches

Xev est souvent utilisé pour récupérer les codes des touches dont on veut modifier le comportement. Mais l’outil xev ne fonctionne que si x11-utils est installé.

Le principe :

  • ouvrir un terminal en faisant : WIN + T
  • écrire : xev
  • valider avec : Entrée.
  • frapper une touche du clavier, par exemple la touche ’origine’ qui s’appelle aussi la touche ’début’. On voit alors ceci sur l’écran :

KeyRelease event, serial 40, synthetic NO, window 0x7000001,
root 0xae, subw 0x0, time 669493071, (-1424,934), root :(44,997),
state 0x10, keycode 110 (keysym 0xff50, Home), same_screen YES,
XLookupString gives 0 bytes :
XFilterEvent returns : False

alors cette touche a le code 110 (puisque c’est marqué : keycode 110)
et son nom officiel est : Home



Notes

Attention, certains logiciels et certains raccourcis-clavier sont spécifiques : ils ne fonctionnent qu'avec Aciah-Linux

- Télécharger l'iso et consulter le mode d'emploi
- Consignes, informations importantes
- Outils
- Index alphabétique
Si vous estimez que quelque chose ne fonctionne pas, écrivez-nous - Contact
- Retour à la page-accueil
Si vous êtes mal-voyant :
Si vous avez le lecteur d'écran ORCA sous Linux ou sous Aciah-Linux,
- accédez aux titres des articles en frappant H ou MAJ + ALT + H .
- ou les touches 1-2-3-4-5 du pavé principal .
- accédez aux différents liens
en frappant K ou MAJ + ALT + K .

Revenez à la page d'accueil ou au plan du site en frappant la touche M .

Pour ceux qui sont sous Windows :
Si vous utilisez le lecteur d'écran NVDA, frappez la touche H pour accéder aux titres des articles ou Touche-NVDA + F7, puis T pour accéder aux titres des articles. Frappez la touche K ou Touche-NVDA + F7, puis N pour accéder aux différents liens.

Si vous utilisez le lecteur d'écran JAWS, frappez la touche T pour accéder aux titres des articles ou Touche-JAWS+ F6 pour accéder aux titres des articles. Frappez la touche TAB ou Touche-JAWS + F7 pour accéder aux différents liens.