Accès rapide| Aller au contenu| Aller au menu| Retour à l'accueil | index alphabétique| Aide | Plan du site | Contact


ACIAH : tutoriels pour naviguer facilement
Accessibilité Communication Information
Accompagnement du Handicap - https://aciah.xyz

Connaître mon ordinateur

Accueil>Tutoriels>Le système Aciah-Linux > Connaître mon ordinateur

Article vu : 38 fois

Connaître mon ordinateur


Connaître son ordinateur
Le système de fichiers

Les commandes de base

Si vous utilisez Aciah-Linux, votre ordinateur est équipé d’un OS (opérating system) qui est Linux. Mais quel Linux ? Pour le savoir, on utilise le Terminal qu’on lance avec : Win + T c’est à dire :

  • enfoncer la touche Win (touche Windows encore appelée : Super),
  • frapper la touche T et relever les doigts.
  • alors il y a un cadre noir à l’écran, il porte le nom de : Terminal.

Quel linux ?

  • lancer le Menu Whisker avec : Win + L ,
  • écrire : relevés , dans la zone de saisie, et valider,
  • cela donne plein de renseignements sur le système : le noyau (kernel), la machine, le CPU, les pilotes graphiques ou audio, etc.

Quelle version de mon Linux ?

  • lancer le Terminal avec : Win + T
  • écrire : lsb_release  -d puis valider.
  • On voit par exemple : Description : Linux Mint 21.2

Combien de mémoire RAM ?

  • lancer le Terminal avec : Win + T
  • écrire : free  -m puis valider.
  • Cela donne la mémoire en Mo.

La mémoire vive, ou RAM (random-access memory), est la mémoire informatique dans laquelle peuvent être enregistrées les informations traitées par un appareil informatique. On écrit mémoire vive par opposition à la mémoire morte.

Les partitions de mon disque dur

Un support de stockage (disque dur, SSD, carte-mémoire...) peut être divisé en plusieurs "partitions". Le partitionnement est l’opération qui consiste à diviser ce support en "régions" dans lesquelles le système d’exploitation peut gérer les informations de manière séparée, généralement en y créant un système de fichiers, une manière d’organiser l’espace disponible.

  • lancer le Menu Whisker avec : Win + L ,
  • écrire : gparted , dans la zone de saisie, et valider,
  • on voit ainsi les partitions du disque dur (sda) et des disques externes (sdb, sdc, ...)

Pour avoir d’autres informations :

  • lancer le Terminal avec : Win + T
  • écrire : sudo lshw et valider,
  • on vous demandera le mot de passe de l’ordinateur, écrivez-le et validez.

Pour avoir un résumé du système

  • lancer le Terminal avec : Win + T
  • écrire : sudo inxi et valider,
  • on vous demandera le mot de passe de l’ordinateur, écrivez-le et validez.

La commande inxi sans aucune option, affiche les informations CPU, Kernel et noyau Linux, Mémoire, et le type de Shell.
Si on veut en savoir davantage, il faut utiliser la commande : sudo inxi -F

Les commandes ls

  • lancer le Terminal avec : Win + T
  • écrire : lscpu et valider,
  • on obtient des informations sur le processeur.

lscpu  : Connaître la configuration du processeur,
lspci  : Affiche les informations sur les périphériques PCI,
lsusb  : Obtenir les informations sur les contrôleurs USB et tous les dispositifs qui y sont connectés,
hdparm : Permet d’obtenir des informations sur les supports de stockage (disque/SSD).

CPU : le processeur

le CPU c’est le processeur (central processing unit, CPU) de l’ordinateur. C’est le composant qui exécute les instructions machine des programmes informatiques. Avec la mémoire, c’est l’une des fonctions qui existent depuis les premiers ordinateurs. Un processeur construit en un seul circuit intégré est un microprocesseur.

Le processeur est un objet très complexe, il est défini par :

  • son architecture, c’est-à-dire son comportement, liée à :
    • son jeu d’instructions (en anglais instruction set architecture, ISA),
    • la largeur de ses registres internes de manipulation de données (8, 16, 32, 64, 128) bits et leur utilisation,
    • les spécifications des entrées–sorties, de l’accès à la mémoire, etc. ;
  • ses caractéristiques, variables même entre processeurs compatibles :
    • sa microarchitecture,
    • la cadence de son horloge exprimée en mégahertz (MHz) ou gigahertz (GHz),
    • sa finesse de gravure exprimée en nanomètres (nm),
    • son nombre de cœurs de calcul.

On peut connaître : l’architecture du CPU, l’identifiant du fournisseur, le modèle, le nom du modèle, le nombre de cœurs du CPU, la vitesse de chaque cœur, et bien d’autres choses encore. Pour cela :

  • lancer le Terminal avec : Win + T
  • écrire : lscpu puis valider.

Essentiellement, le fichier /proc/cpuinfo contient toutes ces informations. Pour cela :

  • lancer le Terminal avec : Win + T
  • écrire : nano  /proc/cpuinfo puis valider.

Connaître le système de fichiers

Avec Aciah-Linux :

  • lancer le menu avec : A1lt + AltGr,
  • frapper la touche C
  • on arrive à la racine de l’arborescence
  • et si le panneau latéral est ouvert, on voit : "système de fichiers" et tous les dossiers de ce système.

Empruntons à Numéricatous des explications sur ce système de fichiers où l’on voit que l’arborescence d’un système GNU/Linux se
présente comme ceci :

  • /bin Fichiers exécutables des commandes systèmes principales ;
  • /boot Noyau et fichiers de démarrage ;
  • /dev Fichiers spéciaux, c’est le répertoire des "devices" (=périphériques) ;
  • /etc Fichiers de configuration du système ainsi que les principaux scripts de paramétrages ;
  • /home Contient les répertoires des utilisateurs, ce dossier peut être une partition à part ;
  • /lib Bibliothèques système. Et quelquefois d’autres bibliothèques.
  • /media
  • /mnt Racine des points de montage (pour lecteur de Cd-rom, disquette, partage Windows) ;
  • /opt Installation de packages supplémentaires ;
  • /proc "image" du système.
  • /root Répertoire personnel du super utilisateur ;
  • /run
  • /sbin Binaires systèmes pour l’administration ;
  • /srv
  • /sys
  • /tmp Fichiers temporaires ;
  • /usr Programme accessibles à tous les utilisateurs, c’est une sous-arborescence ;
  • /var Données variables ;

Dans chacun de ces dossiers, il peut y avoir de nombreux sous-dossiers.
Ce qui intéresse l’utilisateur, c’est principalement : /home, /media, /usr.

/home donne accès à tous les documents de l’utilisateur de l’ordinateur.
/media donne accès aux documents situés en externe, par exemple disque dur externe, appareil photo.
/usr donne accès à tous les programmes que peut modifier l’utilisateur. Mais on ne joue pas facilement avec ça !

  • /usr/bin/ contient les commandes utilisateurs supplémentaires du système : des scripts shell, des scripts Perl, des scripts Python, et autres exécutables.
  • /usr/local/ contient les outils installés en dehors du contexte de la distribution.
  • /usr/share/ contient les fichiers de configuration partagés,

Notes et consignes


- Retour à la page-accueil du site

Attention, certains logiciels et certains raccourcis-clavier sont spécifiques : ils ne fonctionnent qu'avec Aciah-Linux. ils sont destinés à simplifier le fonctionnement global mais n'empêchent pas le fonctionnement classique.

- Télécharger le fichier img et consulter le mode d'emploi

- Consignes, informations importantes

- Outils

- Index alphabétique

Si vous estimez que quelque chose ne fonctionne pas, écrivez-nous - Contact
Article publié le : 16 décembre 2022
Article vu : 38 fois
Mieux voir
Faites : CTRL + Plus
 
Le Lecteur d'écran
Lancer ou arrêter Orca en faisant : CTRL + MAJ + O .
Ne pas faire cela à répétition.
 
Orca muet, tout en restant actif :
Insert + S.
Rétablir avec Insert + S .
 
Lecture d’un texte quand Orca est actif :
- déverrouiller le pavé numérique et frapper la touche PLUS.
- en frappant la flèche-droite on peut lire lettre à lettre.
- avec CTRL + flèche-droite on peut lire mot à mot.
- en frappant la touche CTRL,
on arrête/redémarre la lecture.
 
Diminuer la vitesse : CTRL + Insert + 3 du pavé numérique désactivé.
 
Réglage de la voix : avec Insert + Espace (et puis l’onglet : voix), on peut ainsi modifier la vitesse (débit).
 
Orca bloqué ? Faites : CTRL + MAJ + W .
Navigation structurée
Naviguer sur internet, quand le lecteur d’écran est lancé :
 
Frapper la touche H pour aller de titre en titre, (on remonte avec MAJ + H) .
ou la touche 1 du pavé principal pour les titres de niveau 1 ou la touche 2 du pavé principal pour les titres de niveau 2 . etc .
 
Frapper la touche K pour aller de lien en lien (on remonte avec MAJ + K),
Frapper la touche E pour trouver les zones de saisie,
pour avoir le focus faire : Insert + A .
 
Frapper la touche M pour aller de marque en marque (de repère),
Frapper la touche P pour aller de paragraphe en paragraphe,
Frapper la touche B pour aller de bouton en bouton.
 
Pour lire
Quand on a trouvé un titre intéressant, on lit ce qu’il y a en dessous en frappant la touche PLUS du pavé numérique désactivé.
Quand on a trouvé un lien intéressant, on l’ouvre avec Entrée ou quelquefois avec la touche ‘Barre oblique’ du pavé numérique désactivé.
Ateliers et formations
♦ Accompagnements personnalisés
    - Agenda, lieux
    - Pédagogie
    - Bilan Châteaubriant
    - Bilan Pays de la Loire

♦ Sessions intensives de formation
    - Informatique adaptée
    - Site internet accessible
    - Bureautique accessible
    - Animation cécité
    - Résultats

♦ Certification Qualiopi
♦ Infos accessibilité